MENU

Repêchage 2020 – Rencontrez Jérémie, Jérôme et Zachary!

Jérémie Minville

JÉRÉMIE MINVILLE : UN POTENTIEL OFFENSIF

En 10e ronde du repêchage, au 176e rang, les Huskies ont opté pour un patineur de Drummondville en Jérémie Minville. Évoluant pour le Canimex de Marie-Rivier dans le midget espoir, le hockeyeur a connu une excellente saison offensive.

Par Jean-François Vachon :

L’attaquant a terminé au 10e rang des meilleurs marqueurs du circuit midget espoir avec une récolte de 18 buts et 15 passes en 27 parties. «À chaque match, je me présentais et je donnais mon 100%. Les points ont suivi. Je trouve que j’ai une bonne saison offensive, mais, surtout, j’ai été constant. Je n’ai pas passé 4 ou 5 matchs sans me présenter», a-t-il indiqué.

Répertorié à 5 pieds 8 pouces et 149 livres, Jérémie Minville a déjà ajouté deux pouces et 10 livres à sa charpente. «C’est un gars très talentueux. Il a un bon sens du hockey. Il est un peu moins gros physiquement et il va devoir travailler sur ça et mieux utiliser son corps. On va voir comment il va se développer dans le futur», a fait savoir le dépisteur-chef des Huskies, Marc-André Bourdon.

Pour sa part, le Drummondvillois se décrivait comme un joueur offensif. «J’ai une bonne vision du jeu et je suis capable de passer la rondelle à mes coéquipiers pour leur créer des chances de marquer», a-t-il évoqué.

Le hockeyeur était ravi d’avoir été sélectionné par les Huskies. «Je suis très content. N’importe quelle ronde, j’allais être heureux de me faire sélectionner. Je suis soulagé et j’arrive dans une très bonne organisation», a-t-il confié.

Il faut dire que les Huskies lui avaient confirmé leur intérêt. «Il m’avait appelé. J’avais parlé avec un des dépisteurs. Il m’avait dit qu’il aimait bien mon jeu et qu’il serait content de me repêcher. Je ne peux pas être plus fier qu’en ce moment», a-t-il révélé.

D’ici là, Jérémie Minville mettra les bouchées doubles pour arriver prêt au camp et tenter de faire bonne impression. «Je vais tout donner. Si ça ne marche pas, je vais continuer mon développement dans le midget AAA l’an prochain», a-t-il soutenu.


Jérôme Nadeau

JÉRÔME NADEAU : DE L’ÉNERGIE À REVENDRE

Avec leur deuxième choix de 7e ronde, au 129e échelon, les Huskies ont opté pour un attaquant qui a partagé sa saison entre les Corsaires de Pointe-Lévy et les Chevaliers de Lévis, Jérôme Nadeau.

Par Jean-François Vachon :

«En ce moment, je ressens de la fierté, de la joie. J’étais nerveux toute la journée et, là, je me sens bien, soulagé. Je suis content d’être repêché par une organisation aussi prestigieuse que les Huskies», a souligné le jeune homme de 15 ans, au téléphone, quelques instants après sa sélection.

Il était réuni avec sa famille lorsqu’il a vu apparaître son nom sur le site de la LHJMQ. «On était dehors avec ma famille. On a surtout la télévision dehors et on a branché l’ordinateur sur la télévision. On regardait les choix défiler et, puis, boom, mon nom est apparu. Ça fait des années que je travaille pour ça. Enfin. Ça arrive. C’est réel. C’est vraiment gros», a-t-il raconté.

Jérôme Nadeau se décrit comme un attaquant travaillant avec de l’énergie qui aime déranger l’adversaire.

Le dépisteur-chef des Huskies, Marc-André Bourdon, a aimé les performances de Jérôme Nadeau cette saison. «C’est un joueur qui nous a surpris. Il a gagné un tournoi midget espoir avec les Corsaires et on l’avait beaucoup aimé à ce moment. Il a continué de bien faire avec Lévis à la suite de son rappel», a-t-il mentionné.

«C’est un gars qui est en forme, qui a une excellente attitude et qui amène de l’énergie. Il joue de la bonne manière. On le voit quand même comme un gars en mesure d’avoir un rôle sur un bottom 6», a-t-il ajouté.

Temps partagé

En première moitié de saison, Jérôme Nadeau a disputé 15 parties avec les Corsaires de Pointe-Lévy, dans la ligue midget espoir, récoltant au passage 10 buts et 7 passes. Il a ensuite terminé la saison dans le midget AAA avec les Chevaliers de Lévis où il a ajouté 3 buts et 4 passes en 18 rencontres.

«La vitesse d’exécution est plus rapide et les gars sont plus gros dans le midget AAA. Ça frappe plus et plus fort. C’est dans mon style de jeu. Donc, je n’ai pas eu de problème avec le côté physique. Pour l’exécution, je pense que ç’a bien été. Au fond, il faut seulement travailler plus fort dans les entraînements et après pour s’améliorer», a mentionné Jérôme Nadeau pour expliquer la différence entre les deux niveaux de jeu.

Si le repêchage est une année importante, l’attaquant de 5 pieds 9 et 164 livres n’y a pas nécessairement pensé cette saison. «Je n’y ai pas pensé jusqu’à temps que le début du confinement en raison de la pandémie commence. Quand ç’a commencé, je me suis dit que je n’avais plus de chance de me prouver pour le repêchage. Ce fut un pincement au cœur», a-t-il avoué.

L’appel des Huskies, survenu quelques temps après le début de la pandémie, a cependant ravivé son espoir. «Quand j’ai reçu l’appel des Huskies, pour me passer en entrevue, je me suis senti un peu plus léger. Ça voulait dire que ce n’était pas fini. Il y avait des gens qui m’avaient remarqué. J’avais quand même prouvé quelque chose», a-t-il souligné.


Zachary Marquis-Laflamme

ZACHARY MARQUIS-LAFLAMME : UN AILIER EN DÉVELOPPEMENT

En septième ronde, les Huskies se sont tournés vers les Corsaires de Pointe-Lévy en réclamant deux joueurs de cette formation. Avec leur première sélection de cette ronde, au 122e rang, la meute a opté pour un ailier en Zachary Marquis-Laflamme.

Par Jean-François Vachon :

Le hockeyeur de 5 pieds 10 et 175 livres a connu du succès avec sa formation midget espoir. Il a remporté le tournoi de Drummondville en plus d’atteindre la finale de celui de Blainville-Boisbriand. Chaque fois, Zachary Marquis-Laflamme a été le 3e meilleur marqueur de sa formation.

«C’est dommage qu’on n’a pas pu finir la saison, mais je crois qu’on aurait eu de bonnes chances de remporter la Coupe Dodge», a-t-il souligné.

«Côté personnel, je crois que j’ai bien fait. Je me suis fait couper du midget AAA et, au midget espoir, je voulais apprendre et aider mon équipe à gagner. Je pense que c’est fait cela match après match», a-t-il ajouté.

Il a terminé la saison régulière avec une récolte de 31 points dont 13 buts en 25 parties, ce qui lui a permis de terminer dans le top 15 des meilleurs marqueurs du midget espoir. «J’ai eu un rôle assez important avec les Corsaires et j’ai pu avoir beaucoup de glace. Mon entraîneur, Jonathan Lamy, était toujours là pour me pousser à mon maximum et j’ai pu me développer cette saison», a expliqué Zachary Marquis-Laflamme.

Le dépisteur-chef des Huskies, Marc-André Bourdon, aime le potentiel offensif du jeune homme. «Il a connu une solide progression. C’est un bon kid, avec un bon tir qui est aussi en mesure de passer la rondelle. Il va devoir encore travailler sur l’aspect physique de son jeu. Son adaptation au midget AAA va en dire beaucoup sur lui», a-t-il évoqué.

Zachary Marquis-Laflamme était heureux de sa sélection par la formation rouynorandienne. «C’est un honneur de se faire repêcher par une équipe de la LHJMQ. C’est un rêve que j’ai depuis que je suis tout petit. En plus, de l’être par une organisation comme celle des Huskies de Rouyn-Noranda, qui a un parcours gagnant et de très bonnes valeurs, j’en suis très fier.»

plus de nouvelles
OFFRE D'EMPLOI - TECHNICIEN COMPTABLE
Il y a 4 semaines
La LHJMQ annonce un retour au jeu le 1er octobre
Il y a 2 mois
Repêchage 2020 - Rencontrez Coen, Donovan et Dyllan!
Il y a 5 mois
Repêchage 2020 - Rencontrez Jordan, Louis-Philippe et Carter!
Il y a 5 mois
Repêchage 2020 - Rencontrez Kiefer, Cruz et Emeric!
Il y a 5 mois
Repêchage 2020 - Rencontrez Mathieu, Jérémy, François et Mathis!
Il y a 5 mois