MENU

Bill Zonnon opte pour les Huskies

Huskies Rouyn-Noranda

Sélectionné au 6e rang par les Huskies lors du repêchage de la LHJMQ, l’attaquant de 16 ans Bill Zonnon a pris sa décision : il opte pour le programme de la formation rouynorandienne.

Les options du jeune homme de 16 ans étaient nombreuses. Il avait toujours l’opportunité de poursuivre sa route vers les programmes américains. «Le côté famille de l’organisation m’a séduit. On sent que tout le monde est proche. J’avais envie de vivre cela et j’ai hâte de le vivre», a-t-il confié.

Il aura aussi l’opportunité de jouer plus souvent devant famille et amis. «J’avais envie de revenir. C’est quelque chose qui a penché dans la balance. Je vais pouvoir rendre mes parents fiers, ils seront capables de venir me voir jouer. C’est revenir un peu à la maison», a expliqué Bill Zonnon.

Pour le jeune homme originaire de la région montréalaise, déménager à Rouyn-Noranda pour son parcours est une étape supplémentaire. «Pour moi, il n’y aura rien de différent de Montréal ou de Lake Placid. Je m’en vais jouer au hockey», a-t-il soutenu.

Et Bill Zonnon a bien l’intention de démontrer que les Huskies ont fait un choix judicieux. «Je veux démontrer que l’état-major des Huskies a pris la bonne décision en me sélectionnant. J’avais parlé à quelques équipes, mais le fait que j’ai joué aux États-Unis faisait hésiter. Je crois que j’ai été repêché au rang que je mérite. Si j’avais joué midget AAA, je crois que j’aurais pu être repêché plus haut», a affirmé le jeune homme débordant de confiance.

«L’organisation m’aimait beaucoup et j’avais le pressentiment que je pouvais contribuer. Je sais aussi que les Huskies vont tout faire pour m’aider à progresser», a-t-il ajouté.

Débordant de confiance

L’attaquant de 6 pieds 1 et 165 livres est revenu sur son parcours américain avec la Northwood School. «Je suis parti à 13 ans de chez moi pour aller jouer contre des joueurs beaucoup plus vieux que moi. Au début, ç’a été un choc, mais j’ai quand même marqué et ajouté une passe à mon premier match», a-t-il signalé.

«Cette expérience m’a permis de faire face à des défis différents et à de l’adversité. J’ai démontré que j’étais capable de réussir. Je sais que d’autres défis m’attendent, mais je suis déjà passé par là. Il faut croire en soi-même. Je sais que ma première saison dans la LHJMQ ne sera pas nécessairement facile, mais je pense que je peux avoir un impact positif et me développer», a-t-il ajouté.

Cette expérience lui a aussi permis de prendre de la maturité. «Mon passage aux États-Unis m’a permis d’apprendre à agir comme un homme : de bien se présenter, de s’habiller, de donner la main et de dire bonjour aux gens que tu rencontres. Je me suis amélioré, j’ai travaillé dans le gym et je suis devenu plus gros, plus fort. Je me suis habitué à jouer plus physique, à développer mon côté hargneux», a-t-il étayé.

Un camp avec Équipe Canada

Le hockeyeur a aussi participé dernièrement au camp de développement d’Équipe Canada des moins de 17 ans. Avec la formation blanche, il a amassé 3 passes en quatre parties. «Ç’a bien été. C’était une opportunité de voir où j’étais rendu et de me comparer. J’ai hâte d’avoir l’occasion de participer à nouveau à un camp parce que c’est toujours un honneur de représenter le Canada et pour retrouver les joueurs avec qui j’ai créé des liens», a-t-il signalé.

Rouyn-Noranda en août

D’ici le camp d’entraînement, Bill Zonnon passera les prochaines semaines à peaufiner sa préparation en vue du camp d’entraînement. «Je veux être prêt. Les prochaines semaines, je vais aller au gym cinq fois par semaine. Cet été a été un peu bizarre avec plusieurs camps. Je m’entraînais une semaine, puis j’avais du repos. Mais les prochaines semaines, je vais travailler encore plus fort», a-t-il indiqué.

Il aura l’occasion de visiter les installations de la meute. «On a vu quelques images de la chambre, de la salle vidéo. Je suis aussi allé voir des photos de l’aréna, des estrades. J’ai hâte d’arriver à Rouyn-Noranda pour voir cela en personne», a-t-il fait valoir.

Le jeune homme a aussi hâte de découvrir l’ambiance de l’aréna Glencore. «J’ai vraiment hâte d’embarquer sur la patinoire et d’entendre les partisans. Ce sera une grande différence de jouer devant des gens plutôt que juste devant des parents», a-t-il signalé.

plus de nouvelles
Un autre ancien Husky joint le personnel de recrutement
Il y a 4 semaines
Réorganisation de l’état-major des Huskies
Il y a 3 mois
calendrier de pré-saison
Il y a 4 mois
Yannick Gaucher est le nouveau directeur général des Huskies
Il y a 4 mois
Marc-André Bourdon devient dépisteur du Lightning de Tampa Bay
Il y a 4 mois
19 joueurs sélectionnés par les Huskies
Il y a 5 mois